★ NOUVEAU STAGE Noelia & CARLITOS vendredi 16 avant la Milonga ★

Bailarinas, bailarines,
J-8 des « INTANGUPTIBLES #5 » 16 / 17 / 18 novembre, les 6 stages du samedi et dimanche sont complets mais un nouveau stage est ouvert le vendredi 16 avant la milonga de 19h30 à 21h
Le thème du stage : SEQUENCES POUR ESPACES REDUITS* 
Quant aux inscriptions aux milongas, elles sont désormais possibles à l’unité (mais toujours en couple pour tendre vers la parité).
 
★ INSCRIPTIONS « Les INTANGUPTIBLES #5 » Noelia & Carlitos 16|17|18 novembre 2018 ★
* FULL PASS (3 milongas) 45€ (+un bon de 6€ de boissons offert). (-10% réduit)
* Bals à l’unité : Vend. 14€ (réduit 11€) / Sam. 16€ (réduit 13€) / Dim. 13€ (réduit 10€)

 
Vidéos :
 
En provenance de Berlin dans sa berline, Jonas ZADOW rejoindra Montpellier pour capter la démonstration des maestros. Puis, il mettra en ligne les vidéos sur sa chaîne youtube 030 TANGOhttps://www.youtube.com/channel/UCtdgMR0bmogczrZNpPaO66Q
Noelia & Carlitos
« Ríe, payaso », D’Arienzo Lisbon 2018 https://www.youtube.com/watch?v=x1kvUIJWTVQ
« Milonga de mis amores », D’Arienzo Lisbon 2018 https://www.youtube.com/watch?v=EOKLjPM3nU4
« Violetas », Castillo Berlin 2016 https://www.youtube.com/watch?v=oWSugQxwpEA
Vendredi dernier les danseurs présents au concert des « Milonguitas » à Montpellier ont pu profiter d’un moment musical d’exception. L’art du tango s’impose comme une évidence à mesure que des musiciens de mieux en mieux formés, de plus en plus engagés dans leur passion, donnent toute la mesure de leur talent … et subliment celui des grands créateurs historiques. Comme tout ce qui fait mal aux pieds, le tango est une forme musicale qui prend son élan dans la contrainte; le compas et qui est beaucoup plus sophistiquée qu’elle n’apparait de prime abord aux oreilles d’un sourd juché sur les épaules d’un prix de Rome.
C’est parce que cet univers musical est encore très mal connu du grand public, des pouvoirs publics et pas encore considéré à sa juste valeur par une partie des danseurs, que le projet du Salon de Tango prend tout son sens. Aussi pour accueillir régulièrement à Montpellier l’indispensable trio, et d’autres orchestres, nous nous appliquerons à proposer de nouvelles collaborations à des associations d’autres villes afin d’organiser des mini tournées au bénéfice de tous, musiciens et danseurs.
Prochaine date prévue de « Los Milonguitas » au Salon de Tango : vendredi 25 janvier 2019.


A Bailar,
Amed Yalouz, votre fournisseur en demi lumières
*

… un sujet pertinent si l’on considère l’augmentation de la population mondiale, l’immigration massive, l’exode rurale, l’augmentation des prix des loyers et le peu de goût des allemands pour la promiscuité.
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
logo ABTANGO ovale.png


El Salón de Tango « Rufino Luro Cambaceres »
, 66 rue Léon MORANE ZA FREJORGUES-OUEST / AEROPORT MONTPELLIER MEDITERRANEE, 34130 MAUGUIO. Salle climatisée de près de 300 m2, un bar, un vestiaire, sono / lumière pro. Stationnement facile.

ITINERAIRE 

depuis Montpellier : Prendre la D66 en direction des plages et de l’aéroport de Montpellier – Méditerranée . Sortie aéroport de Montpellier. Au rond point prendre la première rue tout de suite à droite, rue Hélène Boucher (on passe devant l’entrée du grand magasin de jardinerie TRUFFAUT). Puis prendre la première rue à gauche, rue G. Guynemer (à l’angle se situe le magasin RETIF). Puis de nouveau prendre la 1ère rue à gauche, c’est la rue Léon MORANE, le 66 est au bout de la rue.

depuis la A9/A709 Nîmes / Béziers... sortie 29 Montpellier Est, au rond point prendre la 4ème sortie D66 en direction de l’Aéroport, CARNON, … au bout de 2km prendre la sortie Aéroport. Au rond point prendre la première rue, tout de suite à droite, c’est la rue Hélène Boucher (on passe devant l’entrée du grand magasin de jardinerie TRUFFAUT).  Puis prendre la première rue à gauche, rue G. Guynemer (à l’angle se situe le magasin RETIF). Puis de nouveau prendre la 1ère rue à gauche, c’est la rue Léon MORANE, le 66 est au bout de la rue.

Laisser un commentaire