★ Videos INTANG’ / GAZETTE CAFE live mercr.12 déc. DUO TISSERA – TOLOMEO ★

3-1

Bailarinas, bailarines,
Les INTANGUPTIBLES #5 ont connu un franc succès en terme de fréquentation mais aussi, et surtout, en terme de convivialité. Nous remercions les maestros NOELIA & CARLITOS, les DJs (Marc Tommasi, Marion Dulieux, Rosita Lagos Diaz), Jonas 030 TANGO pour les captations vidéos, les stagiaires, les participants aux milongas et les bénévoles (Printemps, Michèle, Jean Baptiste, Nico, Henri, Roberto).
Les vidéos des démonstrations sont en ligne  :


« Sur » Aníbal Troilo / Roberto Goyeneche https://www.youtube.com/watch?v=KYF9ZF9DOIw
« N.N » Osvaldo Pugliese   https://www.youtube.com/watch?v=Srtz1og5Vco
« El cencerro » Juan D’Arienzo https://www.youtube.com/watch?v=QYOY6Qb8kwc
“Después de quererla tanto” (milonga) Francisco Canaro / Ernesto Famá https://www.youtube.com/watch?v=y57DLRCCmdE
“La serenata de ayer” (vals) Juan D’Arienzo / Héctor Mauré https://www.youtube.com/watch?v=Z5gF_WbKPkk

Duo-Tissera-Tolomeo-MGC-121218
Le prochain rendez-vous proposé par l’association A Bailar Tango c’est le mercredi 12 décembre : la première Milonga du Gazette CAFE de la saison 2018/2019 (qui comptera 4 dates : MERCREDI 12 DECEMBRE 2018 / MERCREDI 13 FÉVRIER 2019 / MERCREDI 10 AVRIL 2019 / MERCREDI 12 JUIN 2019).
Pour l’ouverture, ça part déjà en live avec le duo TISSERA – TOLOMEO.

Le duo TISSERA – TOLOMEO (guitare et bandonéon) s’est formé à la Plata et s’est produit plusieurs années en Argentine jusqu’en 2015.
Depuis, chacun des musiciens suit son chemin. En tant que concertiste Lautaro Tissera se produit dans les festivals internationaux dédiés à la guitare ou au folklore argentin et il a enregistré plusieurs albums. Simone Tolomeo joue au sein du trio « Los Milonguitas », et du Sexteto Murgier dont le premier album a été nommé aux « Premios Gardel », l’équivalent des « Victoires de la Musique » pour l’Argentine.
Pour leurs retrouvailles à La Milonga du Gazette Café, les comparses du compas mettront leur talent et leur expérience au service d’un répertoire taillé pour le bal.


Hasard de l’actualité, une semaine après les INTANGUPTIBLES de Montpellier, se déroulait à Paris le Festival des INROCKUPTIBLES http://festival.lesinrocks.com/ . Mais c’est beaucoup moins bien*.
L’actualité nous rattrape encore avec la disparition du cinéaste italien Bernardo Bertolucci, dont le film le plus célèbre « Dernier tango à Paris », fait l’objet de quelques réserves chez les féministes 2.0. Il faut dire que dans ce nanar dépressif post soixante-huitard traitant vaguement de l’incommunicabilité et de l’amour impossible, l’actrice principale y est aussi mal traitée que le tango.
Dans la scène sur laquelle se fonde toute la métaphore du titre, les amants déboulent un soir salle Wagram où se déroule un concours de tango avec orchestre. Bêtifiant au milieu des danseurs, les intrus sont sommés de quitter l’établissement, ce qu’ils font non sans qu’auparavant Marlon Brando ait dévoilé à l’assemblée la partie la plus charnue de son anatomie, ce qui n’était pas prévu dans le plan Marschal. https://www.youtube.com/watch?v=qX_4A6d_Q-U
On ne sait pas bien si cette volte face insulte un monde désuet qui disparait, où si elle exprime une jalousie envers des couples de danseurs qui excellent dans la connexion,… à l’endroit où les deux amants se montrent inaptes. Tout bien réfléchi, on s’en fout. On retiendra surtout que l’orchestre parisien qui fait de la figuration dans le film est celui de Ramon Mendizabal et que c’est l’occasion de (re)découvrir ses plus beaux enregistrements.
« Remembranza » un qui est passé du pluriel au singulier en traversant l’atlantique  https://www.youtube.com/watch?v=YaOBS0IzSrE
 une interprétation d’un titre de Piazzolla tout à fait convainquante  « Preparense » :  https://www.youtube.com/watch?v=hxmOQWilp5E
sans oublier le tube de milonga « Je cherche un peu d’amour »  https://www.youtube.com/watch?v=GZPKA8ZgATA
 
A Bailar,
Amed Yalouz, votre fournisseur en demi lumières
* Le titre « Les INTANGUPTIBLES » fait référence aux INROCKUPTIBLES, l’une des revues culturelles les plus emblématiques du courant-rock : celui qui a atterri sur la France des années 80 comme une météorite sur une colonne Morris. L’appellation abrégée « Les INTANG » fait pendant aux « INROCK ». Et surtout, la revue existe aussi en Argentine sous le nom « LOS INROCKUPTIBLES » https://losinrocks.com/
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


El Salón de Tango « Rufino Luro Cambaceres »
, 66 rue Léon MORANE ZA FREJORGUES-OUEST / AEROPORT MONTPELLIER MEDITERRANEE, 34130 MAUGUIO. Salle climatisée de près de 300 m2, un bar, un vestiaire, sono / lumière pro. Stationnement facile.

ITINERAIRE 

depuis Montpellier : Prendre la D66 en direction des plages et de l’aéroport de Montpellier – Méditerranée . Sortie aéroport de Montpellier. Au rond point prendre la première rue tout de suite à droite, rue Hélène Boucher (on passe devant l’entrée du grand magasin de jardinerie TRUFFAUT). Puis prendre la première rue à gauche, rue G. Guynemer (à l’angle se situe le magasin RETIF). Puis de nouveau prendre la 1ère rue à gauche, c’est la rue Léon MORANE, le 66 est au bout de la rue.

depuis la A9/A709 Nîmes / Béziers... sortie 29 Montpellier Est, au rond point prendre la 4ème sortie D66 en direction de l’Aéroport, CARNON, … au bout de 2km prendre la sortie Aéroport. Au rond point prendre la première rue, tout de suite à droite, c’est la rue Hélène Boucher (on passe devant l’entrée du grand magasin de jardinerie TRUFFAUT).  Puis prendre la première rue à gauche, rue G. Guynemer (à l’angle se situe le magasin RETIF). Puis de nouveau prendre la 1ère rue à gauche, c’est la rue Léon MORANE, le 66 est au bout de la rue.

 

Laisser un commentaire